Roumanie

Découvrez de formidables voyages

Sur Les Traces De Dracula

Vlad Tepes était parmi les princes régnants l'un des plus braves et l'un des meilleurs administrateurs de la Valachie (1456-1462). Son nom signifiant « l'Empaleur » est dû à la façon dont il punissait les criminels, les traîtres et les ennemis ; quant à son pat­ronyme de « Dracula » (le Dragon), il le tient de son père, Vlad Dracula, décoré de l'ordre médiéval du Dragon. La coïncidence fit que l'écrivain irlandais Bram Stoker se soit inspiré de l'histoire de ce fascinant prince roumain pour créer un héros de fiction qui fait frémir, et qu'il ait situé la trame de son roman en Transylvanie, sa ré­gion natale. À partir de là, le roman n'a plus rien à voir avec l'histoire... mais vous en apprendrez peut-être plus en effectuant cette escapade dans la légende.

Programme

JOUR 1 - Bucarest (nom attribué par Dracula lui-même)

Arrivée à Bucarest, transfert de l’aéroport à l’hôtel. Tour de ville à la tombée de la nuit incluant : l’Arc de Triomphe (Arcul de Triumf), le frère cadet de celui de Paris, la Mai­son du Parlement (Casa Poporului), le plus grand bâtiment d’Europe et le second plus grand bâtiment au monde, l’Avenue Victoria qui vous rappellera la Via del Corso de Rome, le Palais Royal, actuellement la résidence du président, les quais de la Dambovita et leur beau Palais de Justice, l’impressionnante Académie Militaire, la Place de l’Université, la Place de la Révolution avec l'Athénée Roumain (Atheneum Roman),...

Dîner dans un restaurant intéressant « Comte Dracula », où vous serez entourés de torches, de crânes et d’anciennes peintures, dans une atmosphère mystérieuse et vous man­gerez des spécialités Dracula. Hébergement à Bucarest, dans un hôtel 4* en centre ville.

JOUR 2 - Transylvanie, le pays de Dracula

Le matin, départ vers Curtéa de Arges, une petite ville avec une grande légende (celle de Manole et le sacri­fice suprême) qui a fait le tour du monde. La ville fut l'une des premières capitales de la Valachie médiévale. Vis­ite des ruines de l'ancienne Cour et de l'Église princière du XIVième siècle. Départ vers la forteresse de Poienari, construite par les boyards qui ont eu la chance de défier Dracula. Les autres ont été empalés. Le château de Poien­ari nous rappelle aussi la première femme de Dracula qui s'est suicidée en se jetant du haut de la tour du chateau dans la rivière d'Arge?.

Ensuite, route pour Sibiu, magnifique ville médiévale dans les Carpates, construite par les colons saxons au XIIIième siècle et qui garde encore de fortes traces de la culture allemande. Pendant son règne, Dracula a eu des relations commerciales très importantes avec cette ville. En 2007, Sibiu a été la capitale européenne de la culture. Visite à pied du centre-ville avec la Grande Place, la Petite Place, le Pont des Menteurs et les grandes cathédrales évangélique, catholique et orthodoxe. Dîner et nuit à Sibiu, dans un hôtel 4* du centre-ville.

JOUR 3 - La ville natale de Dracula

Promenade à pied dans le centre de la ville et visite du musée Bruckenthal. Départ vers Biertan et visite de l’église fortifiée de Biertan, la seule fortification avec trois murs de défense. Ensuite, départ vers Medias, où on fera la tour de la ville et on va admirer la « Tour des Trompettes » où Vlad l’Empaleur a été emprisonné. Déjeuner dans un restaurant local.

Ensuite on va arriver à Sighisoara, la ville de naissance de Vlad Dracula. La maison existe aujourd’hui encore, prés de la Tour d’Horloge et fonctionne comme restaurant. Visite de la citadelle : au hasard des ruelles et des places, la ville offre une multitude de charmes. Les marches et ruelles montantes conduisent à la tour de l’Horloge, qui abrite aujourd’hui le musée d’histoire de la ville alors que tout à côté se trouve l’église du monastère dominicain en style gothique austère.

Les 175 marches de l’escalier des Ecoliers, construit et couvert de bois en 1642, mènent à l’église de la Colline dédiée à Saint Nicolas et édifiée à partir de 1345 sur l’em­placement d’une église romaine du XIIIième siècle. Arrivée tardive à Targu Mures. Dîner et nuit à l’hôtel 3*.

JOUR 4 - Le véritable château de Dracula

Le matin, départ vers Bistrita, cité moyenâgeuse avec ses boutiques du XVième siècle, pour la visite de la cathédrale gothique. C’est à Bistrita qu’on entre sur le véritable do­maine de Dracula. C’est dans cette ville que Bram Stoker, l’auteur de Dracula avait prévu que le personnage prin­cipal, Jonathan Harker, s’arrête pendant la nuit avant de continuer son voyage vers l’est au Château de Dracula. Bistrita a un centre ville au style allemand et une église évangélique imposante. Aucune autre place n’est mieux identifiée avec les vam­pires, les fantômes et les scènes sanglantes que Bargau et le défilé de Tihuta qui relie la Transylvanie à la Mol­davie. Cet endroit mystérieux et sauvage a été choisi par Coppola pour son film « Dracula ». Déjeuner au restaurant de l’hôtel. Visite de la chambre mortuaire dans le châ­teau de Dracula à Piatra Fantanele, l’hôtel construit sur les ruines du château du Comte. Dans le film de Coppola c’est ici que Vlad l’Empaleur trouve sa mort. Malgré cela son esprit ne trouve jamais sa paix. Retour à Targu Mures. Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 5 - Brasov et les saxons

Le matin, départ vers Prejmer et découverte de l’église Luthérienne fortifiée, la plus grande fortification saxonne de Transylvanie.

Route vers Brasov et déjeuner dans un restaurant local. L’après-midi, on fera le tour de Brasov, en visitant l’Eglise Noire, la Première école et l’Eglise Saint-Nicolas. Nous al­lons admirer aussi le panorama de la ville du haut de la colline de Tampa.

Une fois dans sa campagne contre les marchands de Brasov, Vlad a fait brûler la ville et les a empalés sur les collines environnantes. Dîner et nuit à l’hôtel 3* à Brasov.

JOUR 6 - Le château Bran, connu comme étant le château de Dracula

Le matin, visite du Château de Dracula à Bran, construit sur un rocher par les habitants de Brasov en 1377, pour défendre leur ville. Vlad a utilisé ce château comme quar­tier général pour ses incursions en Transylvanie. En 1922, la reine Marie le transforma en résidence d’été. Depuis quelques années, c’est un beau musée d’art médiéval. Là aussi on peut acheter des souvenirs et passer le reste de la journée dans le pays de Dracula. Départ vers Sinaia, surnommée la Perle des Carpates et visite du célèbre château de Pèles, l’une des plus belles résidences roy­ales d’Europe. Il fut construit par le roi Carol 1er entre 1875 et 1883 et fut le dernier refuge pour Michel 1er avant son abdication de 1947.

C’est aujourd’hui, un grand musée d’art, qui abrite une riche collection d’armes et du mobilier d’époque. Déjeun­er dans un restaurant local – produits de chasse. Voyage de retour vers la capitale et dîner dans un restaurant très connu de Bucarest. Hébergement à Bucarest, dans un hôtel 4*, centre ville.

JOUR 7 - Vol de retour et fin de l’histoire...

Après le petit-déjeuner visite du Trésor et de la salle Vlad Tepes au Musée National d’Histoire. Continuation vers le Lac de Snagov, près de Bucarest. Là, au milieu du lac on verra une petite ile et le monastère de Snagov, où Dracula a été enterré en 1476. En 1930 les recherches des archéologues ont conduit à découvrir seulement quelques os de cheval.

Où est son corps ? Il semble que Dracula n’a jamais trouvé sa paix... Transfert à l’aéroport et vol de retour.

Inclus

Prix par personne 

Minimum 2 personnes, à partir de 1.375 €

Supplément :

Hôtel 4* + 85 €

 

Inclus dans le prix 

Hébergement pour 6 nuits en hôtels 3* et 4*

Pension complète

Le transport en minibus ou autocar grand tourisme à l'arrivée et au retour à l'aéroport

Guide francophone

Les visites et excursions mentionnés dans le programmes

L'assistance 24h/24

Non-inclus dans le prix 

Les vols

Les taxes d'aéroport

Les boissons et les dépenses personnelles

Les assurances

Les taxes photo ou vidéo lors de visites de monuments

• Les pourboires au chauffeur

Informations pratiques

  • PaysRoumanie
  • Durée7 jours / 6 nuits
  • PensionPension Complète
A partir de 1.375,00 €
Contactez-nous